Rechercher
  • ActionCOACH Québec

Comment gérer le deuil en milieu de travail?

Nous passons plus de temps au travail qu’avec nos amis proches ou notre famille. Nous apprenons à connaître nos collègues de manière très personnelle. Ainsi, lorsqu’une tragédie frappe, il peut être difficile de savoir comment réagir.


Les réactions au deuil d’un collègue diffèrent. Certaines personnes s’effacent simplement, d’autres essaient de s’impliquer trop ; mais la plupart ne savent tout simplement pas quoi faire ou comment réagir. Il n’existe pas de politique ou de manuel pour vous aider à gérer le deuil ou la tragédie en milieu de travail. Il n’y a pas de système ou de processus qui rend la situation meilleure ou même compréhensible. Lorsqu’une tragédie frappe au travail, cela peut être dévastateur si vous ne permettez pas aux gens de vivre pleinement leurs émotions.

« Le deuil est imprévisible par nature et affecte différentes personnes de différentes manières, ce qui le rend extrêmement difficile à évaluer, à gérer ou à équilibrer avec la demande professionnelle » (Tigar, 2021). Dans son article publié sur le site FastCOMPANY, l’auteure Lindsay Tigar identifie quelques directives générales pour vous aider, vous et votre équipe, à faire face à de telles situations :


  • Soyez patient

  • Soyez solidaire

  • Soyez empathique

  • Soyez authentique

  • Soyez présent

L’empathie est essentielle, car elle vous fait basculer en « mode humain » plutôt qu’en « mode travail ». Cela vous permet de vous connecter avec ceux qui sont directement affectés par la situation et de mieux faire face à vos propres sentiments et émotions. L’empathie vous permet naturellement d’être plus patient, solidaire et présent.


« Le deuil nous appelle à être plus authentiques et présents, car le deuil dans sa forme la plus brute est exigeant. Souvent, ce qu’il exige de nous, c’est notre honnêteté, notre attention et une réévaluation des valeurs ; de toutes ces choses ce qui ne concernent pas notre objectif professionnel. » - (Tigar, 2021)


Ces compétences interpersonnelles ne viennent pas naturellement et facilement à tout le monde, qu’ils soient employés ou dirigeants d’entreprise. En tant que leader, il est essentiel que vous soyez un modèle positif des comportements que vous souhaitez voir se déployer au sein de votre équipe. Démontrer de l’empathie est un bon moyen de démontrer votre force pendant les moments difficiles.

Lorsqu’une tragédie se produit, ce n’est pas le moment de « faire comme d’habitude », et ce, peu importe à quel point vous avez envie que les choses reviennent à la normale. Votre équipe devra faire la paix avec les événements et chacun d’entre eux se tournera vers vous pour les aider à naviguer dans cette tragédie.

Donnez aux membres de votre équipe un espace pour faire leur deuil et laissez le temps faire son œuvre. Chaque employé fera face à la tragédie à son rythme. Le deuil ne se calcule pas « à l’heure ». Laissez-les poser des questions, avoir des discussions et même faire des pauses pour les aider à mieux gérer leurs propres émotions. Ils seront distraits et souvent submergés par des émotions qui pourraient les empêcher de fonctionner efficacement. Soyez-en conscient et sachez en lire les signes!

Donnez le bon ton à votre organisation en vous concentrant sur ce dont la/les victime(s) a/ont besoin. Ne vous concentrez pas sur ce dont vous avez besoin pour vous sentir mieux. Ce processus de deuil collectif commence par l’écoute véritable et par une main tendue vers votre équipe.

Gardez à l’esprit que faire face à une tragédie n’est pas non plus un événement ponctuel. Lorsque les gens reviendront au bureau après une période de deuil, cela ouvrira à nouveau les vannes. Vous devez être patient et permettre à votre équipe de se rassembler naturellement. N’essayez pas de les forcer à passer rapidement à autre chose, car cela pourrait ne jamais arriver.

Les organisations voient souvent leur vraie nature exposée lorsque de mauvaises nouvelles ou une tragédie frappent. Assurez-vous que votre culture et vos valeurs fondamentales restent les mêmes principes directeurs autant lors des bons que des mauvais moments.

En tant que dirigeant, il se peut également que vous vous sentiez impuissant et dépassé. Il arrive souvent que l’on ne puisse pas être là pour les autres si l’on ne s’occupe pas d’abord de nos propres besoins. Ainsi, il se peut que vous ressentiez le besoin de prendre du temps pour vous. N’oubliez pas les protocoles de sécurité des compagnies aériennes : « Placez d’abord le masque sur vous-même, puis aidez les autres avec le leur. »

Finalement, afin d’atténuer les sentiments de tristesse, galvanisez votre équipe vers l’atteinte d’un objectif commun.

Faites preuve d’ouverture en permettant aux employés d’organiser des collectes de fonds, des collectes de nourriture ou des collectes de sang pour laisser l’énergie négative aboutir à des résultats positifs. Si les employés ressentent qu’ils peuvent faire une petite différence, cela les aidera à gérer leur culpabilité ou leur chagrin.


« La douleur supprimée étouffe, elle fait rage dans le sein, et est forcée de multiplier sa force. » - Ovide


Bref, gérez la situation du mieux que vous le pouvez en prenant garde de ne pas l'éviter parce que vous êtes mal à l’aise. Si vous en ressentez le besoin, obtenez des conseils ou une assistance professionnelle par l’intermédiaire de votre fournisseur de soins de santé ou de ressources humaines.

Finalement, n’oubliez pas que : « La vie arrive quand on s’y attend le moins »!


Pour en savoir plus sur le coaching d’affaires ActionCOACH, contactez l’un de nos coachs d’affaires certifiés dans votre région. La première séance est gratuite et nous garantissons les résultats.

https://www.quebec.actioncoach.ca/






92 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout