Rechercher
  • ActionCOACH Québec

Développer son leadership grâce à la responsabilisation

Prendre la responsabilité de nos actions en tant que gestionnaire implique que nous nous obligions à regarder les situations en face, dans leur entièreté et en gardant bien en vue l’impact qu’elles ont sur notre entreprise et nos équipes. Le concept de responsabilité s’applique autant aux situations positives qu’aux défis et aux échecs rencontrés. Une attitude responsable nous permet de reconnaître que le succès que nous visons est directement attribuable aux efforts que nous avons mis dans la réalisation de quelconque projet. Et si nous échouons par moment à nos attentes et à nos objectifs, c’est que nous avons à apprendre de cette situation et à changer quelque chose dans notre manière de gérer ce genre d’épreuve dans le futur. Cette notion de responsabilité se retrouve très facilement dans le monde du sport; une victoire est attribuable aux performances des joueurs, à la préparation de l’équipe, à son entraînement et à son coach. Dans le même ordre d’idées, une défaite appartient aussi à l’organisation. Parfois, une seule personne peut être la cause d’un piètre résultat, mais l’équipe au complet le subit, puis la responsabilité finale revient au coach. Il ne fait aucun doute que, dans le sport, un « débriefing » est nécessaire pour analyser ce qui a causé la défaite dans le but de mieux se préparer pour le prochain match. Eh bien, nous devrions faire la même chose en affaires! Nous commettre comme gestionnaire, dans les célébrations comme dans les creux de vagues, nous permet d’apprendre sur les facteurs de réussite et d’échec, de consolider ce qui fonctionne bien et d’améliorer ce qui constitue un frein à nos réussites.


La responsabilisation du leader inspire l’équipe à développer la sienne. Celui qui accepte de s’afficher sous une certaine vulnérabilité en admettant ses fautes dans la gestion d’une situation apprend à son équipe que l’erreur est humaine, que la culture d’entreprise permet de nous « montrer » dans nos forces comme dans nos faiblesses devant nos coéquipiers et que nous serons accueillis dans un objectif de recherche de solutions et d’amélioration. Ça peut sembler banal, mais il existe une très grande différence entre commettre une bévue et en craindre les répercussions et être soutenus dans le développement personnel que nous pouvons en tirer pour grandir comme employé ou comme gestionnaire. Nous constatons donc qu’une équipe qui se serre les coudes dans les turbulences et qui célèbre ses succès renforce son sentiment d’appartenance à l’organisation chaque fois. Cette mobilisation est précieuse pour la rétention du personnel, pour sa performance et son épanouissement. Le gestionnaire qui adopte une attitude responsable et authentique, quant à lui, inspire son équipe en plus de susciter chez elle compassion et cohésion. En ce sens, la responsabilisation est aussi directement liée au développement du leadership.


15 vues0 commentaire